albert_camus_1024x723

Albert Camus, né le 7 novembre 1913 à Mondovi, dans le département de Constantine en Algérie, et mort le 4 janvier 1960 à Villeblevin, dans l'Yonne, est un écrivain, philosophe, romancier, dramaturge, essayiste et nouvelliste français. Il est aussi journaliste militant engagé dans la Résistance française et dans les combats moraux de l'après-guerre.

Son œuvre comprend des pièces de théâtre, des romans, des nouvelles, des films, des poèmes et des essais dans lesquels il développe un humanisme fondé sur la prise de conscience de l'absurdité de la condition humaine mais aussi sur la révolte comme réponse à l'absurde, révolte qui conduit à l'action et donne un sens au monde et à l'existence, et « alors naît la joie étrange qui aide à vivre et mourir ».

Sa critique du totalitarisme soviétique lui vaut les anathèmes des communistes et conduit à la brouille avec Jean-Paul Sartre. Il reçoit le Prix Nobel de littérature en 1957, sa réputation et son influence restent grandes dans le monde.

Selon Bertrand Poirot-Delpech, les essais sur son œuvre ont abondé juste après sa mort, tandis qu'on rendait très peu compte de sa vie. Les premières biographies ne sont apparues que dix-huit ans après sa mort. Parmi celles-ci, la plus impressionnante est celle de Herbert R. Lottman, un journaliste américain observateur de la littérature européenne pour The New York Times et le Publishers Weekly.

albert_camus_acfrancine

Dans le journal Combat, ses prises de position sont audacieuses, aussi bien sur la question de l'Algérie que sur ses rapports avec le Parti communiste français, qu'il quitte après un court passage de deux ans. Camus est d'abord témoin de son temps, intransigeant, refusant toute compromission ; il est ainsi amené à s'opposer à Sartre et à se brouiller avec d'anciens amis. D'après Herbert R. Lottman, Camus n'appartient à aucune famille politique déterminée, bien qu'il ait été adhérent au Parti communiste algérien pendant deux ans. Il ne se dérobe cependant devant aucun combat : il proteste successivement contre les inégalités qui frappent les musulmans d'Afrique du Nord, puis contre la caricature du pied-noir exploiteur. Il va au secours des espagnols exilés antifascistes, des victimes du stalinisme, des objecteurs de conscience.

Albert_Camus

Albert Camus was born on November 7, 1913 in Mondovi, in the department of Constantine in Algeria , and died on January 4, 1960 Villeblevin , in Burgundy , is a writer , philosopher, novelist, playwright, essayist and novelist French . He is also a journalist who was committed to the French Resistance and the moral struggles of the postwar period.
His work includes plays , novels , short stories, films, poems and essays in which he develops a humanism based on the awareness of the absurdity of the human condition but also as a response to the revolt the absurd revolt that leads to action and gives a sense of the world and existence , and " then comes the strange joy that helps us to live and die."
His criticism of Soviet totalitarianism earned him the anathemas of the Communists and led to the falling out with Jean- Paul Sartre. He received the Nobel Prize for Literature in 1957, his reputation and influence remain large in the world.

albert_20camus_jpg

According to Bertrand Poirot- Delpech, testing his work abounded after his death , while they made ​​very little account of his life. The first biographies appeared only eighteen years after his death. Among these , the most impressive is that of Herbert R. Lottman , an American journalist observer of European literature for The New York Times and Publishers Weekly.
In the newspaper Combat , his positions are bold , both on the question of Algeria on its relationship with the French Communist Party , which he left after a short period of two years. Camus 's first witness of his time , intransigent , refusing any compromise and is thus led to oppose Sartre and falling out with old friends . According to Herbert R. Lottman , Camus does not belong to any particular political family , although he was member of the Algerian Communist Party for two years. There are , however, escapes before any fight: he protests against successively inequalities affecting Muslims from North Africa and against the caricature of Blackfoot exploiter . It goes to the aid of Spanish exiles antifascists , victims of Stalinism , conscientious objectors .

albert_camus

 

Œuvres de Camus

Révolte dans les Asturies (1936), essai de création collective

L'Envers et l'Endroit (1937), essai

Caligula (première version en 1938), pièce en 4 actes

Noces (1939), recueil de quatre essais (Noces à Tipasa, Le vent à Djémila, L'été à Alger, Le désert)

Le Mythe de Sisyphe (1942), essai sur l'absurde

L'Étranger (1942), roman

Le Malentendu (1944), pièce en 3 actes

La Peste (1947 ; Prix de la critique en 1948), récit

L'État de siège (1948) spectacle en 3 parties

Les Justes (1949), pièce en 5 actes

Actuelles I, Chroniques 1944-1948 (1950)

L'Homme révolté (1951), essai

Actuelles II, Chroniques 1948-1953 (1953)

L'Été (1954), recueil de huit essais écrits entre 1939 et 1953 (Le minotaure ou la halte d'Oran, Les amandiers, Prométhée aux Enfers, Petit guide pour des villes sans passé, L'exil d'Hélène, L'énigme, Retour à Tipasa, La mer au plus près)

La Chute (1956), roman

L'Exil et le Royaume (Gallimard, 1957), nouvelles (La Femme adultère, Le Renégat, Les Muets, L'Hôte, Jonas, La Pierre qui pousse)

Réflexions sur la peine capitale (1957), en collaboration avec Arthur Koestler, Réflexions sur la Guillotine de Camus

Actuelles III, Chroniques algériennes, 1939-1958 (1958)

 

albert_camus_provence_avec_son_ami_michel_gallimard

Préfaces

Maximes et pensées : Caractères et anecdotes

de Chamfort, préface d'Albert Camus, Incidences, 1944, réédition Folio classique, Gallimard, 1982, (ISBN 2070373568)

Le Combat silencieux

d'André Salvet, préface d'Albert Camus, éditions Portulan, 1945

L'Espagne libre

, préface d'Albert Camus, éditions Calmann-Lévy, 1946

Dix estampes originales

, Pierre-Eugène Clairin, présentation de Camus sur le thème de l'art et la révolte

Poésies posthumes

de René Leynaud, préface d'Albert Camus, éditions Gallimard, 1947

Laissez passer mon peuple

de Jacques Méry, préface d'Albert Camus, éditions Le Seuil, 1947

Devant la mort

, J. Héon-Canonne, préface d'Albert Camus, souvenirs de résistance, juin 1951

L'Artiste en prison

, préface à La Ballade de la geôle de Reading d'Oscar Wilde, 1952, réédition Le Livre de poche, 1973

L'œuvre d'Hermann Melville

, préface d'Albert Camus, 1952

L'Allemagne vue par les écrivains de la résistance française

, Konrad Bieber, préface d'Albert Camus sur 'le refus de la haine', rééditée par la revue Témoins en 1955

Poèmes

, René Char, préface d'Albert Camus à l'édition allemande, une poésie d'amour et de révolte'

albert_camus_prix_nobel_1957

Divers


Lettres à un ami allemand, publié sous le pseudonyme de Louis Neuville, 1948.

Le témoin de la liberté

, Albert Camus, allocution publiée dans la revue La Gauche en décembre 1948.

La dernière fleur

, de James Thurber, traduction d'Albert Camus, Gallimard, 1952.

Désert vivant

, album de Walt Disney contenant un texte d'Albert Camus, Société française du livre, 1954.

Pluies de New York

, impression de voyage, Essais, Éditions Gallimard, 1965. Pluies de New York, en ligne

Discours de Suède, Gallimard, 1958, réédition 1997, (ISBN 2-07-040121-9) : réunit le discours du 10 décembre 1957 prononcé à Stockholm, et la conférence du 14 décembre 1957 « L'artiste et son temps » prononcée à l'Université d'Upsal.

Albert Camus, écrits

libertaires (1948-1960) rassemblés et présentés par Lou Marin, Indigène éditions, 2013, 337 pages, (ISBN 979-10-90354-37-1). Notice de Albert Camus, écrits libertaires (1948-1960) chez l'éditeur.

 

albert_camus_by_sfegraphics_d4t8u6w

Parutions posthumes

La Postérité du soleil, photographies de Henriette Grindat. Itinéraires par René Char, éditions Edwin Engelberts, 1965, ASIN B0014Y17RG - rééditions éditions de l'Aire, Vevey, 1986 et Gallimard, 2009

Carnets I, mai 1935-février 1942, Gallimard, 1962

Carnets II, janvier 1942-mars 1951, Gallimard, 1964

Carnets III, mars 1951-décembre 1959, Gallimard, 1989

Journaux de voyage, texte établi, présenté et annoté par Roger Quilliot, Gallimard, 1978

Les Cahiers Albert Camus : éditions Gallimard, collection Blanche et Folio pour tomes I et VII

Tome I : La Mort heureuse (1971), roman . (ISBN 2070185567)

Tome II : Paul Viallaneix, Le premier Camus suivi de Écrits de jeunesse d'Albert Camus

Tome III : Fragments d'un combat (1938-1940) -articles d'Alger-Républicain, mars 1978, (ISBN 2-07-029949-X)45

Tome IV : Caligula, version de 1941, théâtre, La poétique du premier Caligula, Albert Camus et A. James Arnold, juin 1984, 189 pages, (ISBN 2070701832)

Tome V : Albert Camus, œuvre fermée, œuvre ouverte ?, actes du colloque de Cerisy, Raymond Gay-Crosier et Jacqueline Lévi-Valensi, juin 1982, Gallimard, février 1985, 386 pages, (ISBN 2233001508), Présentation

Tome VI : Albert Camus éditorialiste à L'Express (mai 1955-février 1958), Albert Camus et Paul-F. Smets, septembre 1987, (ISBN 2070708993)

Tome VII : Le Premier Homme (Gallimard, 1994 ; publié par sa fille), roman inachevé ; (ISBN 9780783816012)

Tome VIII : Camus à Combat, éditoriaux et articles d'Albert Camus (1944-1947), Jacqueline Lévi-Valensi, éditions Gallimard, 2003, 745 pages, (ISBN 9782070759422), Présentation

Les Quatre Commandements du journaliste libre

, manifeste censuré en 1939, publié pour la première fois par le quotidien Le Monde le 17 mars 2012, après avoir été retrouvé par Macha Séry aux Archives d'Outre-mer à Aix-en-Provence.

L'Impromptu des philosophes

(1947), pièce en un acte signée du pseudonyme d’Antoine Bailly (publiée dans Albert Camus, Œuvres complètes : Tome II (1944 - 1948), Gallimard, 2006, 1390 p. (ISBN 9782070117031)).

Correspondances

Correspondance Albert Camus, Jean Grenier, correspondance 1932-1960, notes de Marguerite Dobrenn, Gallimard, 280 pages, 1981, (ISBN 9782070231751) (isbn13), (ISBN 2-07-023175-5) (isbn10)

Albert Camus, Pascal Pia, correspondance, 1939-1947, présentation et notes de Yves Archambaum, éditions Fayard/Gallimard, 2000

Albert Camus, Jean Grenier, Louis Guilloux : écriture autobiographique et carnets, actes des Rencontres méditerranéennes, 2001, Château de Lourmarin, Éditions Folle Avoine, 2003

Hamid Nacer-Khodja, Albert Camus - Jean Sénac ou le fils rebelle, Paris Méditerranée - Edif 2000, 2004 (ISBN 978-2-84272-206-7)

Correspondance Albert Camus, René Char 1949-1959, présentation et notes de Franck Planeille, Gallimard, 2007, (ISBN 978-2070783311)

Albert Camus / Michel Vinaver, S'engager? - Correspondance (1946-1957), L'Arche, 2012, (ISBN 978-2851817754)

albert_camus_quotes_you_will_never_be_happy_if_you_continue_to_search_for_what_11581

Adaptations théâtrales

Albert Camus adapta différentes pièces de théâtre étrangères.

1944 : Animation de la lecture chez Michel Leiris de Le Désir attrapé par la queue de Pablo PicassoHYPERLINK  \l "cite_note-Penrose-46"46

1953 : Les Esprits de Pierre de Larivey, comédie en 3 actes, adaptation et mise en scène Albert Camus, Festival d'Angers, éditions Gallimard

1953 : La Dévotion de la croix de Pedro Calderón de la Barca, pièce en 3 'journées', mise en scène Marcel Herrand, Festival d'Angers, éditions Gallimard

1955 : Un cas intéressant de Dino Buzzati, pièce en 2 parties et 11 tableaux adaptée par Albert Camus, mise en scène Georges Vitaly, Théâtre La Bruyère, éditions l'Avant Scène

1956 : Requiem pour une nonne de William Faulkner, pièce en 2 parties et 7 tableaux, adaptation et mise en scène Albert Camus, Théâtre des Mathurins, éditions Le Manteau d'Arlequin

1957 : Le Chevalier d'Olmedo, comédie dramatique en 3 journées de Lope de Vega, traduction et adaptation d'Albert Camus, éditions Gallimard, adaptation et mise en scène Albert Camus, Festival d'Angers

1959 : Les PossédésHYPERLINK  \l "cite_note-47"47, pièce en 3 parties adaptée et mise en scène par Albert Camus du roman de Fiodor Dostoïevski, Théâtre Antoine, éditions Le Manteau d'Arlequin, réédition février 2010 chez Gallimard/Folio, 274 pages, (ISBN 2070399257)

En 1975, le régisseur et acteur Nicou Nitai a traduit et adapté pour un one man show

La Chute qui a été jouée sur les scènes du Théâtre de la Simta et Théâtre Karov à Tel Aviv, plus de 3 000 fois.

albert_camus_bis